Nesweletter Contenu

Extension

cache_30484723

Qui dit extension dit souvent véranda. Pourtant, il existe d’autres solutions pour agrandir sa surface habitable. La maison en bois en fait partie. Elle associe les atouts économiques, techniques et écologiques de ce matériau noble à une conception personnalisée aux qualités esthétiques.

L’emplacement du chantier est déterminé par la disposition de la maison sur le terrain et les règles fixées par le Plan local d’urbanisme (PLU). Un examen préalable des fondations est également nécessaire.

De bas en haut

L’extension en bois consiste à élever une charpente accolée à la bâtisse existante, puis à réaliser la pose des murs comme dans une construction traditionnelle. Elle peut se greff er dans le prolongement de l’habitation existante ou de la toiture, afin d’offrir un nouveau volume, dans la continuation d’un salon par exemple.

Elle peut également relier deux bâtiments existants, ou encore rompre avec l’habitation et développer un module annexe. Autre alternative : la surélévation, totale avec l’ajout d’un étage supplémentaire, ou partielle au-dessus d’un garage ou de combles…

Les avantages du bois

Une extension en bois n’est pas une cabane, mais bien une solution architecturale à part entière. Contrairement aux idées reçues, le bois est l’un des matériaux les plus résistants, notamment aux intempéries, et il offre une isolation thermique et phonique optimale. Il est également traité contre les insectes, écologique, renouvelable, recyclable, et cinq fois plus léger que le béton.

Quel permis ?

Ce sont les règles qui régissent toutes constructions annexes, indépendantes ou pas. Pour une surface inférieure à 20 m2, une simple déclaration de travaux suffit. Si la surface ajoutée dépasse 20 m2, un permis de construire est alors obligatoire. Si la surface hors oeuvre nette (Shon) du bâtiment après extension dépasse 170 m2, le recours à un architecte est obligatoire. Toutefois, il est préférable de vérifier auprès de la mairie le PLU qui défi nit les règles applicables à toutes les constructions de la ville. Il peut en effet exister d’éventuelles servitudes, voire une interdiction de construire.

Des délais et des coûts réduits

Grâce aux deux principales techniques de construction d’extension en bois, la durée du chantier peut être très courte, de trois à cinq mois environ. Avec la technique des  murs à ossature bois, les montants et les traverses de faibles sections peu espacés sont assemblés, puis des panneaux à base de bois sont fixés sur le cadre précédemment formé. Le tout peut être préparé en atelier, puis monté rapidement sur le site.

Dans certains cas, l’extension peut être directement réalisée sur des poteaux de bois : des bois de plus fortes sections, espacés d’un à plusieurs mètres les uns des autres, constituent la structure du bâti. Comptez, selon les régions et la spécificité du chantier, 1 500 à 2 500 € le mètre carré, auxquels il faut ajouter d’éventuels honoraires d’architecte, soit 12 à 15 % de la facture du chantier.

Extension : Le bois gagne du terrain.

 

L’extension bois permet d’augmenter sa surface habitable sans déménager, sans achat de foncier, sans interventions lourdes et selon son propre rythme.

 

Oser le bois

 

L’extension bois est une solution plus économique que la construction traditionnelle, valorisante pour un bien existant,alternative au marché de l’immobilier en hausse constante.

Le bois est écologique, car renouvelable et recyclable, tout terrain et léger (5 fois plus que le béton),

 

Faire appel au bois dans un projet d’extension, c’est choisir un matériau :

  • moderne, qui se greffe sur tous matériaux,
  • modulable, qui s’adapte à tous les styles,
  • souple, qui se courbe à toutes les envies architecturales,
  • modulaire, qui se monte et se démonte selon les besoins,
  • esthétique, qui s’exprime dans un large choix d’essences.

Sortir de son cocon

 

Selon l’intention architecturale, l’extension permettra de s’inscrire dans la continuité ou au contraire de rompre avec l’ouvrage existant. Ce faisant, elle modifiera l’écriture de façade par l’ajout de jeux de toiture (courbe, terrasse, à plusieurs pans, végétalisée…), depercées, d’avancées ou de retraits, d’un revêtement bois…

 

Développement personnel

 

Par nature, l’extension modifie l’écriture existante. Le concepteur doit donc veiller à l’équilibre des formes, la fonctionnalité des flux, l’intégration dans le paysage architectural en place.

 

Trois cas de figure sont alors possibles :

 

  1. L’extension se greffe à l’ouvrage existant et développe un volume en place
    Exemples : un salon prolongé en pignon, une salle d’eau nichée dans un creux d’angle, une chambre de rez-de-chaussée prolongée et ramenée au plan d’une terrasse supérieure…
  2. L’extension rompt avec l’ouvrage existant et développe un module annexe
    Exemples : un atelier largement vitré, un salon en éventail ouvert sur jardin, une terrasse couverte d’une toiture galbée…
  3. L’extension amorce ou relie l’existant
    Exemples : une zone de réception galbée et rapportée sur la façade principale, une cuisine-couloir largement vitrée et accolée à la longueur d’une façade, une serre reliant espace professionnel et privé…

Quel que soit le contexte, le bois offre une grande liberté architecturale. L’assurance que l’extension réalisée correspondra parfaitement à vos attentes !

 

Quels sont les atouts du bois dans un projet d’extension ?

 

La construction est rapide. Elle apporte une touche naturelle sur un bâti en dur, sans parler des atouts thermiques et esthétiques. C’est le matériau de la modernité. Il faut vivre avec son époque. Ne pas faire du néo-classique.

 

Vous suggérez la rupture architecturale plus que la conciliation ?

 

Regardez le Louvre. C’est un assemblage d’extensions commanditées par une succession de monarques. La cour Napoléon jouxte l’époque Louis XIV. Le très ancien et le très contemporain font bon ménage. Ce qui est moderne aujourd’hui sera classique dans 15 ans.

 

Construction de maison en ossature bois à Marseille,

Construction de maison en ossature bois à Toulon,

Construction de maison en ossature bois à Aix en Provence, Salon de Provence

Construction de maison en ossature bois à Avignon,

Construction de maison en ossature bois à Montpellier,

Construction de maison en ossature bois à Avignon,

Construction de maison en ossature bois à Arras,

Construction de maison en ossature bois à Lille,

Construction de maison en ossature bois à Nice,

 

})(jQuery)